Un revirement

Quand j'étais au primaire, j'étais tellement timide que j'ai passé de durs moments où les professeurs se moquait de moi. J'étais la risée de ma classe et je passais la journée à me cacher dans un coin pour pleurer car j'étais mal habillée. À l'âge de 11ans, j'ai pensé au suicide car j'étais mal dans ma peau de petite fille. Au secondaire, je n'étais pas mieux et je trouvais mes journées longues. Ce fut pour moi le retrait de l'école pour le monde du travail qui ne fut pas vraiment facile mais j'étais mieux. 


Plus tard, j'ai reçu un diagnostic de trouble de personnalité limite et j'ai fait une thérapie à la clinique sans murs de 3ans pour trouver des outils pour survivre à ma maladie. 


En 1996, j'ai commencé à fréquenter La Traversée, j'ai suivi des ateliers sur l'anxiété, la bipolarité et sur le théâtre. Depuis ce temps, ça va mieux.

Une citoyenne de La Pocatière