La maladie mentale qui tue silencieusement

J'ai consommer des drogues dans mon adolescence; j'étais quand même raisonnable contrairement à bien d'autres jeunes de mon âge, mais elles m'ont fait développer un problème de santé mentale qui ne se serait peut-être jamais déclarée sans cela. Exactement à l'âge de 18 ans, j'ai été hospitalisé pour la première fois... Dur de savoir ce qui se passe avec moi, mais bien évidemment intoxiqué et en délire, ils m'ont posé le diagnostique de 'psychoses toxiques' avec traits de personnalité limite. Je ne savais pas ce que c'était, mais je savais que cela me causerait bien des problèmes... Comme de raisons je n'ai pas terminé encore d'études à cause de ce problème de santé mentale qui a perduré dans le temps. J'ai cessé de consommer des drogues, mais lorsque je vois autour de moi les personnes de mon âge avec maisons et enfants... Je sais que moi aussi je serais supposé être là. J'ai toujours été bonne à l'école alors que j'avais tout pour réussir;je me suis détruite... J'ai vécu la pauvreté où on dépend des autres pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent. La banque alimentaire est d'une très grande aide et parfois même les poubelles derrière les magasins peuvent s'avérer d'une aide précieuse. Je me considère quand même chanceuse d'avoir de l'aide sociale pour aider, car sans ça, je ne sais pas jusqu'où j'aurais été parfois...

Une citoyenne de Lac-Mégantic

Anne-Marie Boucher